(2008-2015) Dépendances


Beasley, E.R, et autres. Rapport sur les indicateurs nationaux de traitement, 2012. Ottawa : CCLAT, 2012. 49 p.
Le manque de données comparables sur le traitement de la consommation de substances au Canada entraîne la publication de ce rapport, premier d'une série annuelle. Au terme de ce projet d'indicateurs nationaux, le groupe de travail mandaté souhaite tracer un portrait complet de l'utilisation du système. Cette première étape permet l'émergence de constats dont : 1) davantage d'hommes que de femmes manifestent leurs besoins, 2) l'usage plus fréquent des services à l'externe plutôt que ceux à l'interne. À partir d'une série de neuf indicateurs, les résultats présentés se fondent sur des données en provenance de l'Alberta, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario, de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Saskatchewan et du Service correctionnel Canada.

Revue systématique ou méta analyse Niccols, Alison, et autres. « Integrated programs for mothers with substance abuse issues : a systematic review of studies reporting on parenting outcomes ». Harm Reduction Journal, vol. 9, n° 1-22, 2012, p. 19.
Bien que limitées, les données disponibles suggèrent que des programmes intégrés déployés auprès de mères toxicomanes et de leurs enfants exercent un impact positif sur les compétences parentales. Des observations encourageantes en termes de potentiel pour briser le cycle de la dépendance, de comportements parentaux dysfonctionnels et ainsi limiter les répercussions dévastatrices pour plusieurs enfants vulnérables. Cette revue systématique, la première sur le sujet, incluait 31 études. D’autres recherches s’imposent pour comparer l’efficacité des programmes intégrés par opposition aux traitements usuels contre la dépendance.

Revue systématique ou méta analyse Turnbull, C, et Osborn D.A. « Home visits during pregnancy and after birth for women with an alcohol or drug problem (Review) ». Cochrane Database of Systematic Review, n° 1, 2012, p. 1-174.
Des visites postnatales à domicile pour les femmes aux prises avec un problème de drogue ou d'alcool améliorent leur adhérence à un programme d'intervention en toxicomanie et l’utilisation de moyens de contraception. Cette conclusion provient de l'analyse de sept études comprenant 803 participantes. Les auteurs notent toutefois que les données sont insuffisantes pour estimer l’efficacité du suivi à domicile pour améliorer la santé de la mère, ou le développement sain du bébé. Ils recommandent la poursuite des recherches, notamment en ce qui concerne les programmes à domicile durant la grossesse et la perception des femmes recevant ce type de suivi. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

Landry, Michel, Serge Brochu et Catherine Patenaude. L'intégration des services en toxicomanie. Québec : Presses de l'Université Laval, 2012. 273 p.
Cote : HV 5840.Q3 L262i 2012
« Cet ouvrage traite de la question de l’intégration des services pour les personnes dépendantes aux substances psychoactives. On y aborde plusieurs thématiques qui ont trait à cette problématique telles que la collaboration entre les différents réseaux de première et deuxième ligne, la toxicomanie et la santé mentale, les personnes toxicomanes judiciarisées, l’intégration des services chez les jeunes, les femmes et les travailleurs canadiens, etc. Des chercheurs de différents milieux universitaires et institutionnels ont collaboré à ce livre, dont quelques auteurs européens qui ont accepté de partager leurs expériences en lien avec l’intégration des services dans leurs pays respectifs, soit la France et la Suisse ». [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

Revue systématique ou méta analyse Pani, P.P, et autres. « Antidepressants for cocaine dependence and problematic cocaine use (Review) ». Cochrane Database of Systematic Reviews, n° 12, 2011, p. 1-32.
Malgré les recommandations formulées dans des études antérieures, les preuves manquent pour prouver l’efficacité des antidépresseurs dans la réduction de la consommation de cocaïne. Ce constat émane de l’analyse de 37 études comprenant 3 551 participants. Cette mise à jour d’une méta-analyse réalisée en 2003 vise à vérifier l’efficacité des antidépresseurs - comparativement au placebo ou à une autre intervention pharmacologique - dans le traitement de la dépendance à la cocaïne, combiné ou non à un suivi psychosocial. Les chercheurs recommandent toutefois la poursuite de la recherche en ce concerne l’indication des antidépresseurs dans le traitement des consommateurs présentant un diagnostic comorbide de dépression. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

L'entretien motivationnel [Source d'information]
Ascodocspy est un réseau documentaire en santé mentale regroupant 90 établissements et associations. Il offre ici une bibliographie francophone également publiée dans le numéro de janvier 2012 de la revue Santé mentale. Portant spécifiquement sur l'entretien motivationnel, cette source regroupe, en différents onglets, les monographies, articles de périodiques, thèses et sites internet sur le sujet.

Saint-Jacques, Marianne, Thomas G. Brown et Sarah Fillion-Bilodeau. « Qu'avons-nous appris de nos efforts d'implantation de programmes d'intervention précoce au regard de la consommation d'alcool et de drogues au Québec? ». L'intervenant, vol. 28, n° 2, 2012, p. 4-10.
Bien que le repérage, la détection et l’intervention brève (RDIB) soient des techniques d’intervention efficaces auprès des consommateurs d’alcool et de drogues à risque, trois enjeux majeurs liés à leur implantation dans les établissements de première ligne se posent. D’abord, la confusion dans le discours qui se situe dans le registre de l’abus et de la dépendance. Puis, le repérage actuel, non systématique, qui cible davantage les dépendances plus sévères plutôt que la clientèle à risque ciblée initialement. Finalement, la structure d’accès aux soins qui occasionne des pertes de suivi. Afin d’optimiser le développement de programmes de RDIB, les auteurs insistent sur l’importance du soutien gouvernemental, entre autres, pour recentrer le discours sur les habitudes de vie, tout en permettant une flexibilité des modèles personnalisés à chaque établissement de première ligne. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

« Les usagers des opioïdes : expériences, traitement de la dépendance et insertion sociale ». Drogues, santé et société, vol. 10, n° 1, 2011, p. 1-240.
Le corps de ce numéro thématique se compose d’articles dont les thèmes sont reliés aux propos échangés lors du 2e colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes tenu à Paris en novembre 2010. Bien que la publication indique l’année 2011, ce numéro vient tout juste de paraître. Parmi les titres proposés : Ritualisations et processus identitaires chez des usagers et ex-usagers d’héroïne – Les effets indésirables des médicaments de substitution dans le traitement de la dépendance aux opioïdes – Traitement de la dépendance aux opioïdes : évaluation d’un projet montréalais de transfert d’usagers stabilisés vers des soins de santé généraux. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation].

Revue systématique ou méta analyse Stavro, Katherine, Julie Pelletier et Stéphane Potvin. « Widespread and sustained cognitive deficits in alcoholism : a meta-analysis ». Addiction Biology, 2012 [Online First], p. 1-11.
Des diminutions significatives de multiples fonctions cognitives demeurent présentes durant la première année d’abstinence à l’alcool et disparaissent généralement par la suite. Des résultats qui suggèrent que les dysfonctions cognitives peuvent donc persister jusqu’à un an après la désintoxication. La recension de 62 études et l’évaluation de douze fonctions cognitives permettent cette conclusion. Trois durées de sobriété furent analysées : un mois, deux à douze mois et plus d’un an. Une altération modérée de onze fonctions se détecte lors de l’abstinence à court terme, de dix à moyen terme, tandis que de faibles effets se perçoivent à long terme. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

Revue systématique ou méta analyse Thomas, Royer E, et autres. « Mentoring adolescents to prevent drug and alcohol use ». Cochrane Database of Systematic Review, n° 11, 2011, p. 1-12.
Première revue systématique sur le sujet, cette analyse de quatre essais randomisés - comprenant 1 194 adolescents âgés de 13 à 18 ans - confirme l'efficacité du mentorat dans la prévention de la consommation de drogues et d'alcool chez cette clientèle. Trois des quatre études démontrent que le jumelage d’un adolescent à un mentor dans le cadre d’un programme formel de mentorat diminue le taux d’incidence de l’initiation à la consommation de drogue ou d’alcool comparativement à l’absence d’intervention. Les auteurs recommandent davantage d’essais randomisés de qualité supérieure en élargissant, entre autres, l’échantillonnage à la population des 18-23 ans qui présente le taux le plus élevé de consommation. [Document disponible par l'intermédiaire de votre centre de documentation]

Denoncourt, Isabelle. Conditions entourant le déploiement d'un projet pilote de prévention des jeux de hasard et d'argent auprès des jeunes d'âge secondaire : point de vue d'acteurs impliqués dans la démarche. Montréal : ASSS Montréal, 2011. 24 p.
Cote : HV 6722.Q3 D413c 2011
La mise en œuvre du projet sur trois territoires de la région de Montréal et l’information recueillie auprès des agents en place permettent de formuler des recommandations : 1) « maintenir une coordination régionale souple et ouverte, 2) Revoir, au palier régional, la façon de présenter les projets thématiques aux milieux, en tenant compte de l’approche Écoles et milieux en santé et des réalités locales, 3) Sensibiliser les milieux et intégrer les jeux de hasard et d’argent aux autres dépendances pour mieux prévenir, 4) Positionner clairement la prévention des dépendances à l’intérieur du comité de coordination régional et 5) Tenir compte du niveau de compréhension et de déploiement de l’approche Écoles et milieux en santé dans les milieux ciblés ».

Les jeunes et les drogues de synthèse. Québec : MSSS, 2011. 23 p.
Destiné aux jeunes, ce document offre une brève description des drogues de synthèse et dépeint les effets physiques et psychologiques ainsi que les dangers liés à la consommation. Les amphétamines, la méthamphétamine, l’ecstasy, le GHB et la kétamine constituent les substances présentées.

April, Nicole, et autres. Regards sur les activités en matière d'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation foetale au Québec, de 2004 à 2010. Québec  : INSPQ, 2011. 57 p.
Cote : RG 629.F45 A654r 2011
Préciser l’étendue des dommages causés par le syndrome d’alcoolisation fœtale demeure difficile au Québec; la prévalence du SAF ou de l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) s’avère inconnue. Qu’advient-il des recommandations formulées en 2004 à la suite d’un état de la situation publié par l’INSPQ? Les propos recueillis et l’analyse de la documentation écrite permettent de constater que l’ensemble des mesures adoptées durant les dernières années mérite qu’on s’y attarde davantage. Du diagnostic à la prise en charge, des services mieux ciblés sont nécessaires pour réduire l’exposition prénatale à l’alcool et ainsi prévenir les conséquences désastreuses associées.

DuMays, Danny, et Monique Bordeleau. « La consommation d'alcool au Québec : évolution et portrait régional ». Zoom santé, n° 32, 2011, p. 1-8.
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean affiche les pires résultats en matière de consommation d’alcool dite excessive : 27,7 % des habitants boivent au moins cinq verres lors d’une même occasion. La Capitale-Nationale, pour sa part, comporte le plus grand nombre de buveurs réguliers, ce qui représente la consommation d’au moins un verre par mois. De manière générale, le Québec ne présente pas de graves problèmes d’alcool, si on compare la province à d’autres. Les données présentées proviennent de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes 2009-2010.

Projets « bons coups » : journée d'échanges sur le déploiement de l'Offre de service en dépendance. Québec : MSSS, 2011. 73 p.
Cote : HV 5840.Q3 P964 2011
La mise en commun des réflexions suscitées à la suite des échanges entre les gestionnaires, les intervenants et les partenaires a permis de rassembler les réalisations gagnantes quant à l’offre de services en dépendance. Cet écrit présente donc 33 projets destinés aux clientèles les plus vulnérables et donc prioritaires, soit les jeunes en difficulté, les femmes enceintes, les mères d’enfants en bas âge et les personnes souffrant d’un problème de santé mentale. Le MSSS souhaite une large diffusion de ces actions afin d’en inspirer d’autres dans un but d’amélioration continue.

5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
7